Les cinq menaces qui pèsent sur le marché des drones

Selon  le LLoyd's, la croissance de l'industrie du drone peut être freinée par l'erreur humaine, les cyberattaques et les questions liées à la vie privée.

Les cyberattaques, l'imprudence des pilotes et les atteintes à la vie privée représentent de sérieuses menaces pour l'industrie du drone. C'est la conclusion du rapport "Drones take flight" publié par le Lloyd's, spécialiste du marché de l'assurance et de la réassurance, qui évalue celui des drones à 91 milliards de dollars d'ici 10 ans. Il s'agit, en effet, d'une estimation des dépenses d'acquisition, appelées à doubler d'ici à 2025.

"L'industrie du drone est une composante dynamique et importante du secteur aéronautique international", rappelle le Lloyd's qui invite donc dans son ouvrage les fabricants et utilisateurs de cette technologie à prendre en compte ces inquétudes de sécurité, de sûreté et de surveillance.

PEUR SUR L'AVENIR DES DRONES

L'étude isole précisément cinq risques majeurs susceptibles de nuire à la croissance de cette nouvelle industrie :
- L'atteinte à la vie privée
- la négligence des pilotes de drones
- La vulnérabilité des engins face aux cyberattaques
- Le cadre règlementaire non-uniformisé entre les pays
- Le manque de contrôle de l'usage des drones (collisions...) dans l'espace aérien par les autorités qui ne disposent pas de l'appui technologique nécessaire

NOUVELLES DISPOSITIONS ASSURANTIELLES
Le Lloyd's en conclut  que les compagnies d'assurance pourraient adopter de nouvelles dispositions visant à limiter le risque de la part des exploitants de drones tels que des formations, la délivrance d'agrément, le renforcement de la cybersécurité...
"Les drones constituent une technologie émergente sujette à controverse, confirme Nick Beecroft, responsable des risques émergents et de la recherche au Lloyd's, les fabricants, les exploitants et les organismes de règlementation doivent travailler de concert et à l'échelle internationale".
Or, les secteurs commerciaux comme l'agriculture, l'infrastructure, la fonction publique, la protection de la faune, le cinéma ou encore la logistique utilisent déjà ces objets volant plus ou moins identifiés. Guy-Antoine de La Rochefoucauld, directeur du Lloyd's en France, prédit donc " une flambée de la demande en assurance". Ses syndicats proposent d'ailleurs une couverture pour les pertes et dommages matériels et les risques liés à la responsabilité. De nouvelles solutions devraient rapidement affluer sur le marché.

Source : l'agus de l'assurance

Les drones prennent leur envolles-drones-prennent-leur-envol.pdf (160.51 Ko)

actualité drones marché du drone